le colloque de 2012

Parler de Dieu quand tant de religions se côtoient…

Où que nous vivions, nous rencontrons une variété de groupes ethniques et religieux. Nous sommes de plus en plus confrontés  —  enrichis  —   à d’autres valeurs, d’autres pratiques, d’autres références au sacré. Il s’ensuit une soif  —  ou un refus  —  d’une connaissance accrue de chemins alternatifs de pensée et de vie.

Sans aucun doute, le pluralisme contemporain invite-t-il à réexaminer notre attitude envers nous-mêmes et les autres. Désormais le dialogue interreligieux n’est plus du seul ressort des spécialistes. Théologiens, pasteurs, voyageurs  — réels ou virtuels — voisins hospitaliers sont plus poussés encore au dialogue.

Comment nous situer dans la société plurielle d’aujourd’hui, en conciliant respect du chemin de chacun et mission d’Annonce confiée à tout baptisé chrétien? Comment côtoyer le relativisme ambiant à la lumière de l’identification bien connue de Jésus le Christ : «Je suis le chemin et la vérité et la vie» (Jn 14,6)?

Ce colloque d’approfondissement pastoral du CEP voudrait réfléchir aux incidences du pluralisme religieux avéré sur la transmission de la foi chrétienne. Car son contenu (doctrinal) en est tout autant interpellé que sa pratique. Comment annoncer la Bonne Nouvelle évangélique dans ce contexte «religieuso-culturel» belge en pleine mutation ?
En bref, la progression tant du relativisme que de religions non chrétiennes questionne non seulement la forme mais aussi le fond de l’Annonce.

Raison pour laquelle il est fait appel tant à la réflexion d’experts dans leurs domaines de la Faculté de Théologie qu’à l’expérience d’hommes et de femmes reconnus «de terrain» (pastorales de la santé et des funérailles, aumônerie de prison). Les échanges entre et avec les participants enrichiront ce colloque, clôturé par une table ronde destinée à faire interagir les intervenants. À société plurielle, transmission nouvelle !